Kingdom Hearts Dimension
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
Couette anti-Acariens – 220 x 240 cm – ...
Voir le deal
20.99 €

 

 Présentation de Kingdom Hearts

Aller en bas 
AuteurMessage
Riku
Fondateur/Maître de la Keyblade
Riku


Nombre de messages : 157
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Niveau: 10
Expérience:
Présentation de Kingdom Hearts Left_bar_bleue0/100Présentation de Kingdom Hearts Empty_bar_bleue  (0/100)

Présentation de Kingdom Hearts Empty
MessageSujet: Présentation de Kingdom Hearts   Présentation de Kingdom Hearts Icon_minitimeLun 7 Jan - 19:44

Présentation de Kingdom Hearts Img-sekt2a1ytuk
Titre: Kingdom Hearts
Développeur: SquareSoft & Disney Interactive
Producteur: Yoshinori Kitase
PLateforme: Playstation 2
Genre: Action/Rpg
Site Officiel: http://www.squaresoft.com/playonline/kingdomhearts

Présentation de Kingdom Hearts Img-j2hnt8e23gu


Introduction

Kingdom Hearts est certainement l’une des productions les plus atypiques rencontrée dans notre monde vidéo ludique. En effet, qui aurait cru un jour que les personnages si magiques de Disney auraient été un jour plongés avec les personnages de Squaresoft dans une histoire totalement inédite ? Sûrement pas moi en tout cas. Car en tant que grand fan de Squaresoft et encore plus grand fan de Disney, il est certain que ce genre de projet me paraissait seulement être de l’ordre du rêve. Mais voilà, le rêve se matérialisa sous la forme de Kingdom Heart. Néanmoins, Kingdom Heart après sa sortie fit énormément d’émules notamment dans la presse spécialisée. Alors que certains le qualifient de grand jeu de fin d’année, d’autres le caractérisent comme un jeu répétitif, rempli de défauts et donc finalement très peu convaincant. Cruel dilemme me direz-vous, mais dans le test qui va suivre, je vais vous montrer comment un jeu qui, il est clair n’est pas dénué de défauts, restera néanmoins gravé dans vos mémoires. A droite Dingo, à votre gauche Donald, armé de votre Key Blade rentrons dans le test magique de Kingdom Hearts.

Une super production !

Commençons pas le point qui ne fera aucun émule, à savoir les graphismes et la réalisation technique. Pour faire simple, le jeu atteint un réalisme saisissant, qui ne permet à aucun moment, lorsque vous regardez les personnages de Disney déambuler sur l’écran, de croire qu’il s’agisse d’un jeu vidéo. Ils sont reproduits à la perfection et leurs différents gestes et expressions de visages sont retranscrites à la perfection. De plus cette version française peut être classée dans les annales puisqu’elle propose d’une part tout les textes en français mais surtout les voix originales des personnages en français aussi ! Autant dire que toute personne un temps soit peu sensible à l’univers de Disney se trouve littéralement emportée lorsque l’on voit par exemple pour le première fois Donald et ses gaffes, ainsi que Dingo et sa bêtise naturelle. Du côté des personnages de Squaresoft c’est aussi du très bon boulot, puisque Sora, le personnage principal, est bien entendu très bien réalisée, avec des yeux comme le veut la tradition de Squaresoft remplis de beauté qui diffusent en chacun de nous bon nombre de sentiments. Mais le meilleur n’est pas là, c’est lorsque vous croisez Squall ou Youfie ou Aérith modélisés à la perfection que votre cœur se serre à cause d’une petite pensée nostalgique des chef d’œuvres de Square que l’on n’avait pas oublié. Mais le plus sublime sera sans doute de voir Clad lui aussi superbement bien modélisé, qui défilera devant vous et vous provoquera même en duel ! Pour ce qui est des décors, ceux-ci sont surtout caractéristique de Disney, vous traverserez ainsi tout une série de monde symbolisant tous les chef d’œuvres Disney à savoir Alice au pays des merveilles, Aladin, Pinocchio, la petite sirène et j’en passe. Ceux-ci sont comme les personnages de Disney extrêmement convaincants, et ils remplissent largement leur tache, à savoir plonger le joueur au maximum dans l’aventure. Bref c’est du grand art.

Une aventure sublime !

Vous connaissez ces jeux, qui, lorsque vous êtes obligé d’éteindre la console parce qu’il est 2h du matin et que demain il y a cours, ou que votre mère est allée chercher un calibre pour vous faire descendre manger, vous donne un impression soudaine de grand vide, comme si on venait de vous déconnecter d’un monde merveilleux. Dès lors on n’a qu’une envie c’est d’y retourner, pour avancer et encore s’émerveiller. Hé bien je dois bien avouer que ce genre de jeu me manquait et ça faisait bien longtemps que j’en avais pas eu de la sorte ! Ainsi vous êtes Sora, un enfant pour le moins normal, qui fait néanmoins des rêves eux quasi réalistes. Accompagnée de son ami Kairi et de son pote Riku (petit clin d’œil à FFX), vous êtes sur une île tropicale tout ce qu’il y a de plus paradisiaque et vous avez le projet de partir à l’aventure. Aussi un soir, pendant une tempête, le rêve devient réalité, et vous voilà séparé de vos amis et de votre île, pour être plongé dans un monde complètement magique. Dans un premier temps vous retrouverez Donald et Dingo qui sont à la recherche du roi Mickey parti éclaircir un phénomène étrange, à savoir l’extinction soudaine d’étoiles. Alors que vous êtes à la recherche de vos amis, vous devrez braver les étapes et les monstres ici appelés les « sans cœurs », et parvenir à revenir dans votre monde en terminant la quête qui vous occupe qui n’est autre que repousser l’immense menace que sont les méchants personnages de Disney. En effet vous êtes l’élu, porteur de la Key Blade ! Vous êtes le seul à pouvoir sauver ce monde tourmenté par le mal. L’aventure et suffisamment captivante, remplie de rebondissement, sans cesse à la découverte de nouveaux mondes, il vous sera difficile de décrocher de la mannette. Dans les mondes qui défilent, une série de minis quêtes vous est proposée, des millions de petits détails regorgent (grande interactivité avec le décor), et des rencontres hors du commun que sont les personnages de Square et de Disney. C’est donc du point de vue scénaristique un jeu envoûtant qui vous rendra accroc de la mannette.

Mi Square, mi Zelda.

Kingdom Hearts propose un système de jeu clairement orienté action. Avec un système de « lock » à la Zelda, vous pourrez donc verrouiller vos cibles que ce soit adversaires ou objets, et interagir ensuite grâce à une liste d’action : attaquer, magie, objet, ouvrir ou examiner. Ainsi pour récupérer de la vie ou lancer un sort de magie, il est impossible de se mettre en pause, et il vous faut donc bien gérer les combats afin d’attaquer un maximum et pouvoir utiliser toutes ses actions. Par conséquent les combats deviennent assez techniques et demandent beaucoup de concentration afin de ne pas se faire éclater. Et des combats croyez moi il va en avoir, car ceux-ci sont très nombreux et malheureusement peu variés. En effet vous serez souvent confronté au même type de monstre. Ce qui est intéressant c’est l’interaction qui réside entre les deux personnages qui vous accompagnent, car bien que ceux-ci se débrouillent très bien au combat, on pourra souvent aller les aider, ou bien eux même le feront avec par exemple la possibilité de leur donner des potions afin qu’il vous régénèrent par la suite. Tout ceci donnant un petit aspect stratégique malgré l’action quelque peu récurrente. Bien entendu comme tous les RPG à la Square, on grimpera de niveau au fur et à mesure des combats, et de nouvelles capacités apparaîtront, de plus on aura toujours la possibilité de changer d’armure ou d’arme. On retrouvera avec plaisir les célèbres « brasier X » ou « Glacier X » ou encore les « Potions + » propres à Square. Mais Square est allé plus loin en intégrant les célèbres invocation, ici étant des personnages de Disney tel que le génie ou Simba et le système de compétence comme le Scan qui permet de connaître les HP d’un ennemis ou le Combo. Autant dire que les joueurs de Zelda et surtout des Final Fantasy, entre autres, ne seront donc pas dépaysés, grâce à un système de combat très actif qui malheureusement tombe parfois un peu dans le bourrinage.
Des possibilités nombreuse et variées.

Kingdom Hearts offre beaucoup de possibilités et d’interaction avec les décors comme Square nous a habitué. Ainsi, de nombreux coffres seront éparpillés un peu partout dans les mondes. Mais le top est la possibilité d’améliorer son vaisseau Gummi. En effet, dans Kingdom Hearts pour naviguer d’un monde à l’autre vous utiliserez un vaisseau spatial. Celui-ci sera évolutif et avec diverses pièces que vous trouverez dans les mondes, vous pourrez le faire évoluer. Bien entendu ce n’est pas un des élément déterminant du jeu, mais pour les fondus d’exploration, ce genre de bonus permet aux joueurs de repousser la durée de vie qui est ma foi déjà fort respectable. Néanmoins on notera la médiocrité des phases de navigation avec le vaisseau. Celles-ci sont carrément ratées, et même si on peut penser que Square a bel et bien choisi d’instaurer ce style, on ne peut qu’être affligé devant la réalisation pour le moins ridicule. Le vaisseau est donc un assemblage de polygones, tout comme les décors qui défilent à une lenteur exaspérante, autant dire que cette phase ne restera pas dans nos mémoires

C’est fini ???

Et bien non, et plutôt malheureusement non. En effet, malgré les petits reproches que l’on peut faire à Kingdom Hearts, le jeu semble pour le moins quasi parfait. Et pourtant un détail agaçant viendra perturber vos parties, ce détail n’est autre que la maniabilité. Celle-ci est quelque peu rigide, et si on est pas captivé par le jeu, on peu facilement se lasser. Le problème venant essentiellement des sauts, qui, à la longue, peuvent carrément vous rendre dingues. Mais après avoir essayé, réessayé, et re-réessayé vous parviendrez à avoir des résultats. Seul hic, le jeu est par conséquent déconseillé aux enfants, tant celui-ci demandera de la pratique et de la dextérité pour avancer. Dommage, le jeu aurait pu avoir la mention quasi parfaite, mais ce défaut parfois rebutant lui enlève par conséquent. De plus la caméra est vraiment indigne des productions Square, avec des plans hasardeux, l’obligation sans cesse au joueur d’essayer de la placer comme il faut. Bref un autre défaut qui pourra rebuter pas mal de joueurs

C’est magique.

Bien que le paragraphe précédent puisse donner réflexion quand à l’achat du jeu, je peux vous affirmer que tout le reste du jeu est une véritable célébration de bonheur. Jamais on avait vu deux mondes si différents se marier autant à merveille. Que vous soyez fan de Square ou de Disney, le jeu vous emballera car il reprend ce que l’on a pu faire de meilleur dans chacune des grandes entreprises citées précédemment. Et si vous êtes fan des deux, alors ne réfléchissez même pas, Kingdom Hearts est le jeu qu’il vous faut absolument. Rassemblant les deux univers les plus magiques existant à ce jour, supporté par une réalisation technique sans faille, Kingdom Hearts fait d’ores et déjà partie des jeux « cultissimes » que chaque joueur gardera dans son cœur à tout jamais.
Les créateurs de Final Fantasy s'éloignent des sentiers battus avec Kingdom Hearts, un jeu d'action/aventure au pays des personnages Disney... Un pari plutôt risqué pour un résultat mitigé.
D'un côté, il y a Sora, un gamin élu pour combattre les forces du mal grâce à une mystérieuse arme, la Keyblade ; de l'autre, il y a Donald et Dingo, tous deux à la recherche du porteur de la clef pour sauver leur univers.
Il ne faut pas longtemps pour que les trois personnages se rencontrent et s'unissent dans la lutte contre les Sans-coeur, de sombres créatures manipulées par Hadès, Maléfique, le capitaine Crochet, Jafar, etc. Une véritable association de malfaiteurs.

Les trois mousquetaires

Le joueur dirige Sora, les deux autres personnages sont laissés au soin de l'ordinateur. Notre trio traverse de nombreux mondes inspirés des longs-métrages Disney (Hercule, Tarzan, Aladin, Alice au pays des merveilles, etc.). Les rencontres sont toutes aussi magiques que surprenantes puisqu'elles mêlent les héros Disney à ceux de la série des Final Fantasy. Au programme de l'aventure, sauvetage de bébés dalmatiens, cours de magie avec Merlin l'enchanteur, shopping au magasin des Castors Juniors, duels contre Léon (FF VIII), Cloud (FF VII), qui pour l'occasion est sous contrat avec Hadès, etc... En bref, une perspective idyllique tant pour les jeunes joueurs que pour les fans de Final Fantasy.

Un mélange surprenant

Le jeu ayant été élaboré conjointement par Square et Disney, on s'attendait à ce que Kingdom Hearts soit un RPG. En fait, le soft emprunte quelques éléments propres au RPG, comme l'évolution des compétences au fil des batailles et la possibilité d'invoquer d'autres persos (Simba, Dumbo, Bambi) pendant les combats. En dehors de cela, le soft est plus axé action/aventure avec des phases d'exploration, pas mal de parlote et des combats en temps réel. Les invocations, l'utilisation de la magie, des divers objets, et autres possibilités d'action (parler, ouvrir, attraper, examiner, etc.) se font via une interface claire et facile d'accès. Mais les commandes ont beau être simples et bien agencées, les choses se gâtent sérieusement dans le feu de l'action. Essayez donc d'avaler une potion de soin pendant que Cerbère vous envoie des boules de feu en pleine tronche !

Mais pas toujours détonnant

En effet, Kingdom Hearts n'est pas exempt de nombreux défauts. D'abord, le personnage de Sora a plus la dégaine d'un palmipède (sans vouloir vexer Donald) que d'un petit garçon. De plus, les angles de caméra sont désastreux et le champ de vision est autant obstrué par les persos que les éléments du décor. Ajoutez à cela des ennemis en surnombre et un système de visée imprécis malgré la possibilité de locker ses adversaires, et on obtient des combats fouillis risquant de poser problèmes aux jeunes joueurs. Autre désagrément, les phases de shoot aérien ponctuant les voyages entre les différents mondes. Non comptant de faire graphiquement honte à la PS2 (z'avez qu'à regarder la photo), celles-ci se révèlent à la fois mornes et limite injouables.

Mais à qui donc s'adresse Kingdom Hearts ?

Une histoire bien ficelée, un casting trié sur le volet, de superbes cinématiques, un graphisme réussi (à condition de rester ancrer dans l'univers Disney), des dialogues (intégralement traduits en français) semblant tout droit issus d'un long-métrage Disney... Au niveau de l'ambiance, c'est du tout bon. D'un côté, l'aspect enfantin fait que les fans de Final Fantasy pourraient ne pas accrocher ; de l'autre, la difficulté mal dosée et les lacunes du gameplay risquent de décourager les plus jeunes. Reste que d'une manière générale, la magie opère...

Présentation de Kingdom Hearts Img-bbdrbzwsqg8


Source : KHIsland

_________________
My Youtube Channel
Présentation de Kingdom Hearts Riku
Revenir en haut Aller en bas
https://khdimension.forumsactifs.net
 
Présentation de Kingdom Hearts
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kingdom hearts
» Kingdom hearts
» Kingdom Hearts 358/2 Days
» Kurt Zisa Kingdom Hearts
» OST Kingdom Hearts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts Dimension :: L'Univers de Kingdom Hearts :: Kingom Hearts et Final Mix-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser